corruption quand tu nous tiens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

corruption quand tu nous tiens

Message par chaouia le Ven 21 Sep - 6:56

queen+king =



Poursuivant
son action d'alerte contre la corruption, l'Association algérienne de
lutte contre la corruption (AACC) vient apparemment de mettre à nu des
pratiques sévissant dans la wilaya de Khenchela. Les acteurs principaux
en sont, selon l'association, les membres de l'exécutif de cette même
wilaya. Les enquêtes de terrain que mène l'AACC depuis des années dans
plusieurs wilayas montrent qu'au-delà des transactions occasionnelles,
les partenaires véreux cherchent fréquemment à pérenniser les
transactions corruptrices, autrement dit à les transformer en relations
sociales stabilisées de type clientéliste, où les relations monétaires
sont noyées dans les relations de proximité (échanges de faveur,
invitations réciproques …). La corruption transactionnelle réside selon
cette association, entre autres, dans les différentes commissions que
les fonctionnaires de wilaya et de mairie reçoivent pour les services
d'intermédiation qu'ils ont fournis ou les services illégaux qu'ils ont
rendus. Les agents publics partagent ainsi avec l'usager les bénéfices
illicites que ce dernier a obtenus grâce à leur intervention. A
l'exemple classique des 10% (…) explique encore l'AACC, dans
l'introduction à ce qui semble être une véritable mise à nu de
pratiques douteuses et répréhensibles. C'est donc à la wilaya de
Khenchela que l'association s'est intéressée. Une wilaya qui est
considérée parmi les plus pauvres d'Algérie et qui n'a connu quasiment
aucun changement.




A telle enseigne que
ses habitants dans les douars (petits villages) en son venus à se
demander si réellement ils vivaient dans l'ère post-indépendance,
compte tenu de la misère et la panade qu'ils subissent. Même ses
propres enfants qui se sont retrouvés un jour aux postes de commande du
pays n'ont pas daigné s'intéresser à la détresse des habitants de
l'antique Mascula. Cependant, et dans le cadre des différents
programmes de relance et d'appui à la relance économique, Khenchela a
bénéficié d'enveloppes financières importantes. Elles ont certes permis
la construction de quelques-unes des infrastructures de base (au
demeurant plus qu'insuffisantes, compte tenu du retard de plus de 40
ans), mais rien ne laisse entrevoir au visiteur qu'elle a changé de
visage.

La misère est criante. Depuis 1999, la wilaya de Khenchela a bénéficié
d'une enveloppe globale de 177,5 milliards de dinars dont 125,5 au
titre du programme 2005-2009, tous secteurs confondus. «Au début du
mois d'août 2007, les autorités de la wilaya rendaient publics par voie
de presse une sorte de bilan chiffré de la réalisation des programmes
de développement communaux et sectoriels dont a bénéficié Khenchela
pour la période 2005-2009. Même si elles sont gonflées, ces
statistiques sont révélatrices d'un énorme manque à gagner et le bilan
n'est pas reluisant», écrit l'association dans son communiqué transmis
hier à notre rédaction sidérée par le résultat.

«A peine 30% de réalisation.

Le wali de Khenchela n'a pas trouvé mieux que d'avancer comme argument
devant tout un conseil de gouvernement au début de cette année, les
contraintes liées à l'éloignement des sources d'approvisionnement en
matériaux de construction, le manque d'entreprises spécialisées dans la
réalisation des grands projets ainsi que la faiblesse de l'encadrement
de certaines communes qui n'arrivent pas à assurer correctement la
conduite des programmes de développement», écrit encore l'association
en citant le communiqué du conseil du gouvernement ayant auditionné le
wali de Khenchela. Les propos du chef de l'exécutif ressemblaient à une
véritable révélation, d'où les interrogations de l'AACC.

«Pourquoi ces contraintes seraient davantage apparues ces deux
dernières années alors que ces programmes avaient connu au début une
intéressante dynamique de réalisation avec le précédent wali ?» Mieux
encore, l'AACC s'étonne de ce que le gouvernement ait accepté sans coup
férir les arguments du wali et qu'il les ait repris à son compte.
L'association a trouvé la réponse à travers les enquêtes menées par ses
structures locales, dont celle de la wilaya en question. C'est que les
entreprises de la région préfèrent prendre des marchés dans les wilayas
environnantes où la gestion des marchés publics est moins
bureaucratique. L'argument du manque d'entreprises spécialisées est
sans fondement estime l'association, en ce sens que rien n'a été
entrepris pour les faire venir. «Le wali trompe les citoyens en leur
faisant croire que des entreprises américaines allaient prendre en
charge les projets.»

Ce n'est pas tout. L'AACC dénonce également le népotisme et l'abus de
position du premier chef de l'exécutif en faisant faire ses dépenses
privées par son directeur de l'administration locale ou faire payer ses
courses par le même responsable. L'association déclare avoir déjà
alerté les administrations centrales des différents ministères sans que
pour cela il y ait la moindre réaction. L'AACC avertit devant cette
situation dramatique et désastreuse contre tout débordement social
comme il y en a déjà eu dans cette même wilaya, dont le dernier en date
est celui intervenu à Kaïs.

Les pouvoirs publics et le ministère de l'Intérieur en premier sont
interpellés. Ils devraient prendre en considération les alertes de
cette association et même celles de simples citoyens, et ce, d'autant
que les moyens et le cadre juridique et législatif existent.

Le laxisme constaté ça et là ne fera que décrédibiliser les autorités
qui ont, selon eux, fait de la lutte contre la corruption leur cheval
de bataille. Ils devraient d'ailleurs faire en sorte de rendre public
et informer les contribuables des déclarations de patrimoine des
personnes citées par la loi relative à la prévention et à la lutte
contre la corruption.

chaouia

Féminin
Nombre de messages : 15
Age : 63
Date d'inscription : 15/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

intéressent !

Message par uyidir le Lun 24 Sep - 9:53

Merci chaouia de poster cet article et ça serai important de discuter du sujet ...

info : besoin de doc contacter uyidir@yahoo.com et on oublie pas e noter dossier corruption . merci
avatar
uyidir
Admin

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 05/10/2006

Feuille de personnage
New: pseudo

Voir le profil de l'utilisateur http://www.tchawit.new.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum